Les enjeux de communication, de liaison avec les métiers et les utilisateurs sont aujourd’hui bien perçus mais pas suffisamment bien adressés par la DSI. L’action engagée nécessite coordination, animation et engagement. Nous voyons aujourd’hui des DSI commencer à nommer un responsable communication au sein de leur direction. C’est encourageant !

Souvent l’évolution de l’offre de service et la veille du marché sont instruits sous un angle purement technologique et assez éloigné de la prise en compte des usages, du retour sur investissement et de la valeur apportée aux métiers. Le marketing est un outil qui au service de la DSI peut faire la différence.
Même si vous n’y croyez pas, vous prendrez le risque d’être surpris, agréablement, en confiant la responsabilité de mener conjointement Marketing et Communication à un collaborateur de votre DSI !

Choisir un responsable marketing et communication IT n’est pas chose aisée. Au sein d’une population de culture technique comment choisir ce nouveau responsable et faire en sorte qu’il ne tire pas sa légitimité uniquement de celle du DSI ?

 

3 idées clefs pour réussir la nomination d’un responsable marketing et communication :

Il est important que le collaborateur choisi pour jouer le rôle :
   + comprenne que seul rien ne se réussit,
   + saisisse la formidable opportunité que représente la logique d’offre même dans un contexte contraint à ne pas satisfaire tous les besoins,
   + sache incarner ses propres convictions et embarquer les équipes.

Dit comme cela, ça peut surprendre et j’espère à tout le moins interroger. Nous allons tenter de détourer les compétences et savoir-être clefs de ce nouveau membre de la direction IT.

La perle rare que vous cherchez est avant tout un « team player » qui sait influencer, parler, vulgariser, faire percevoir à d’autres d’une manière intéressante des sujets très compliqués et pas forcément passionnants pour des non-initiés.

Elle-même passionnée, un peu Geek (pourquoi pas après tout), intéressé par ce qui se passe dans la DSI et sur son contexte, elle/il a gardé une capacité d’émerveillement. Ce qui le motive, ce sont les autres. Il en oublierait presque qu’il a des objectifs et que dans le contexte ils ne sont pas simples à réussir !

Au-delà des compétences, la conviction !

Son périmètre est vaste, les connaissances rares et les sujets à peine défrichés. En revanche il est animé d’une conviction rare : la DSI peut satisfaire !

À des lieues des statistiques mortifères du Forrester (62% des utilisateurs ne sont pas satisfaits de la DSI) ou du Gartner (le DSI va disparaitre), le responsable marketing et communication a décidé qu’écouter les clients et les utilisateurs était un alpha, les considérer comme un marché un oméga.
Il va utiliser les outils marketing pour mieux comprendre quels sont les besoins, étudier les usages, caractériser la valeur ajoutée que les clients de la DSI lui disent percevoir… aider la DSI à sortir du brouillard.

Loin de la sorcellerie (Phil Knight et Phil Schiller ne sont pas que des magiciens), et aussi petit soit le marché, la promesse pourrait se résumer à travailler sur ce qui importe vraiment et renouer la confiance avec les utilisateurs et les clients !

Comment donner vies à ses idées ?

Au-delà des idées, c’est sa capacité à les clarifier, les rendre simples et établir un environnement favorable à la mobilisation de ses collègues, à commencer par vous, autour de projets simples qui emporteront l’adhésion des plus sceptiques.

Que ce soit une démarche de communication, un nouveau projet informatique ou le déploiement d’outils collaboratifs, il fait preuve d’enthousiasme sans verser dans le « y’a qu’à, faut qu’on »…

Si vous ne savez pas par quoi le faire démarrer dans son nouveau job, laissez-lui vous proposer quelque chose. La mesure l’amènera à commencer par un plan de communication, l’audace un catalogue de service métier, la folie une étude de positionnement.

En même temps, sans un peu de folie qui peut réellement dépasser ses propres limites !

FavoriteLoadingAjouter à mes favoris

Une réponse

  1. atoutdsi@abileo.com
    Atout DSI

    Isabelle nous a contacté pour nous faire part de son étonnement quant au manque d’offres d’emploi mixant différents parcours.
    Elle s’interroge : ne serait-il pas intéressant pour des DSI innovantes de créer des postes hybrides mêlant développement informatique, consulting et direction de projet ainsi que la stratégie marketing ? Ou bien ne recruteraient-elles qu’en interne au détriment des regards nouveaux ?
    Si vous envisagez la création d’un tel poste, n’hésitez pas à prendre contact avec nous afin que nous puissions vous mettre en relation avec Isabelle, experte en ce domaine.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.