La Data est au croisement de tous les projets de la DSI. Identifiée, intégrée, manipulée, sécurisée, transformée, la data doit avant tout être comprise comme un atout de l’entreprise. Cette approche de la donnée nécessite de développer de nouvelles compétences et métiers au sein de la DSI et une vision stratégique et business de l’entreprise. Ces compétences vont aussi se chercher à l’extérieur de l’entreprise, en particulier au sein des écoles. Une quarantaine de formations spécialisées « data » à BAC+5/+6 existent déjà en France, à l’initiative d’écoles d’ingénieurs ou d’universités, d’écoles de management, ainsi que des formations conjointes « ingénieur-management ». Les entreprises accompagnent le développement de ces cursus, classiques ou « hybrides », afin de non seulement former les collaborateurs et futurs collaborateurs au plus près des besoins mais aussi venir nourrir les réflexions et permettre l’expérimentation.

 

Zoom sur 3 masters conjoints « ingénieur-management », à Paris, Grenoble et Rennes

 

PARIS

 

Le MSc (Master of science) « Data Science and Business Analytics » de l’Essec et Centrale-Supélec

Ce cursus permet de former des profils alliant compétences techniques et acuité managériale, une ‘‘hybridation’’ qui pourra amener des idées novatrices, et des produits capables de créer de nouveaux marchés. Elles-Ils étaient 22 à la rentrée 2015, puis 37 en 2016 et 59 pour l’année 2017-2018. La dimension internationale est également clé dans ce cursus, puisque les cours sont uniquement proposés en anglais, depuis Paris et en Asie. En effet les cours du module « Digital Transformation Strategy » sont dispensés sur le campus de ESSEC Asia-Pacific à Singapour.

Mme Li Yan, professeur de ESSEC Business School, Asia-Pacific explique ainsi que « La data est reine à l’ère du numérique, mais elle ne peut pas totalement remplacer l’instinct et l’expérience du monde des affaires ». En effet, nourris des même données deux professionnels ne tireront pas forcément les mêmes conclusions, en fonction de leur parcours et de leur expérience. Mme Li Yan et son équipe ont ainsi mené une étude auprès de 15 entreprises chinoises – dont le géant du e-commerce Alibaba— et découvert que l’intuition ou l’instinct (littéralement le fait d’« écouter ses tripes » : en anglais le « gut feeling ») reste un facteur important pour les entreprises qui utilisent avec succès le big data dans leur décisions « business ».  On parle ainsi traditionnellement d’« heuristique », c’est-à-dire une méthode « empirique » ou « approximative » qui fournit rapidement une solution réalisable, pas nécessairement optimale ou exacte, pour un problème d’optimisation difficile.

 

 

GRENOBLE

 

Le Mastère Spécialisé Big Data, de Grenoble Ecole de Management en partenariat avec l’Ensimag, destiné à former les futurs managers (Data Scientist, Chief Data Officer ou Data architect). Cette alliance d’une école de management et d’une école d’ingénieur doit permettre la création d’un vivier de talents pluridisciplinaires, indispensables à la compréhension des attentes profondes des clients des entreprises.

A date, 20 entreprises accompagnent ce master : des grands groupes industriels, des startups innovantes, des institutions académiques ou encore des associations professionnelles. L’ensemble de la chaine -  de fournisseurs de solutions et utilisateurs – est représentée, avec des domaines d’action régionaux, nationaux ou internationaux : Antidot, AXA Technology Services, Euro Disney, Cegid Education, CIGREF, Data Publica, Hardis, HP, IBM, INRIA, Itris Automation Square/ Minalogic PME, Laser-Cofinoga, Michelin, Oracle, Orange, La Poste, SAS, Schneider Electric, SIA Partners, IRT Nanoelec.

 

 

RENNES

 

Le MSC Innovation & Entrepreneuriat, un double-diplôme accessible aux élèves-ingénieurs de l’INSA Rennes ayant validé leur 4ème ou 5ème année. Ce cursus conjoint avec Rennes School of Business (RSB), forme des ingénieurs au profil international, et les accompagne dans leurs projets innovants (création d’entreprise, commercialisation de produit breveté).

Dans le cadre de ce Master, chaque année une trentaine d’étudiants participent au challenge sur l’innovation « Orange-Nokia » regroupant 500 étudiants de 9 écoles. Des étudiants de LISAA Rennes, école spécialisée Architecture et Design, viennent également se joindre aux équipes pour renforcer la pluridisciplinarité. Une approche gagnante pour l’équipe du projet WAIHONA, porté par des étudiants de l’INSA Rennes, Rennes School of Business et LISAA Rennes. Ce projet de bibliothèque connectée a remporté la finale, en décembre 2016, dans les locaux de Nokia à la Cité de l’Innovation de Nozay/Paris Saclay.

 

Ailleurs en France

 

Retrouvez plus de formations sur le site Databooster (un portail recensant les formations, créé par Datasama, spécialiste du recrutement dans les métiers de la Data, fondé et dirigé par des experts Data Scientists).

 

 

Et demain ?

 

Ces double-diplômes sont probablement annonciateurs de l’évolution future des cursus, qui intègreront les compétences « techniques » avec les qualités de management et d’organisation nécessaires à la conduite du changement.

Ainsi, l’INSA Rennes propose aussi une nouvelle filière d’excellence, un double cursus unique en France, en partenariat avec Sciences Po Rennes. C’est la première fois qu’une école d’ingénieur et un Institut d’études politiques se regroupent dans l’objectif de former des cadres de haut niveau, capables d’exercer aussi bien dans l’ingénierie que dans la gouvernance. A suivre…

 

FavoriteLoadingAjouter à mes favoris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.