Avec Atout DSI, Sungard Availability Services est toute l’année aux côtés des DSI pour les aider à anticiper les évolutions de leur métier et transformer leurs pratiques. L’heure du bilan de cette année 2016 a sonné, nous donnons donc la parole à Emmanuelle Servaye, responsable marketing de Sungard AS, à l’origine d’Atout DSI.

 

Ce que la DSI peut retenir de 2016

Emmanuelle ServayeTransformation numérique, hybridité, Cloud, big data, sécurité, agilité, mais aussi Robotique, IoT, et plus largement mutation du métier de DSI, autant de thèmes et de témoignages qui vous ont interpellés et intéressés cette année. Merci aux DSI qui sont venus partager ici leurs pratiques, les réussites de leurs équipes, mais aussi leurs interrogations dans un contexte d’accélération du changement que nous vivons tous au quotidien. Je vous propose donc de revenir ensemble sur ces grandes tendances qui ont marqué 2016. Bien sûr vos commentaires contribueront à enrichir cet inventaire « raisonné » qui pourra bénéficier à la communauté Atout DSI. N’hésitez donc pas à réagir à cet article !

 

Les systèmes d’information hybrides

Le développement des offres Cloud (public ou privé) de plus en plus innovantes et compétitives, a cette année poussé les entreprises à passer progressivement vers des systèmes d’information hybrides. En 2016, dans notre étude « Hybrid IT », près de la moitié des entreprises européennes (47 %) déclaraient utiliser des infrastructures informatiques hybrides en raison de la fin de vie prochaine d’une application critique. 37 % expliquaient que l’infrastructure hybride s’inscrit dans le cadre de leur politique d’évolution vers le cloud. Nous avons donc consacré cette année plusieurs articles, témoignages et un webinaire aux infrastructures hybrides, étayés de témoignages de la communauté Atout DSI, et nous reviendrons sur ce sujet en 2017 car la transformation numérique doit aussi pouvoir s’appuyer sur les bons choix d’infrastructure.

 

Sécurité : priorité à la défense contre les nouvelles menaces

Bien sûr les cyber menaces étaient au cœur des préoccupations des DSI en 2016.  Face à cet enjeu, sur lequel un de nos experts s’est exprimé (Article « Assises de la Sécurité 2016, de la confiance à la résilience »), les entreprises ont cette année eu tendance à augmenter leurs dépenses pour mieux appréhender les risques informatiques. Pour autant la sécurité n’est pas un élément isolé du mouvement général de transformation numérique. En fait, selon une étude PwC, 59% des dirigeants interrogés déclarent avoir augmenté leurs dépenses de cyber sécurité cette année justement pour accompagner cette transformation digitale dans leur entreprise.

Et si en fait le véritable enjeu n’était pas simplement de se défendre mais aussi de transformer durablement son système d’information pour le rendre résilient et donc plus efficace et plus agile ? Nous reviendrons aussi sur ce sujet en 2017 car il amène des questions sur le plan technique mais aussi organisationnel car la résilience a un impact sur la performance globale de l’entreprise.

 

Transformation numérique des métiers et des processus

Vous avez déjà peut-être piloté – ou subi – la transformation numérique, qui impacte toutes les fonctions de l’entreprise et la plupart des secteurs d’activités (banque/finance/assurance, industries…). Par exemple avec l’IOT, les individus et les objets sont désormais mobiles, interconnectés partout, tout le temps et avec tout type de terminaux. La robotisation, le cloud ou encore le big data bouleversent aussi les business model. Les conséquences sont importantes sur l’IT d’entreprise, sollicitée pour « digitaliser » jusqu’aux processus métiers.

Je ne vous apprends rien en disant que pour la DSI le challenge est de taille ! Les missions dites « habituelles » doivent être menées de front avec le développement de cette transformation digitale. Les « impondérables » sont aussi nombreux comme vous l’aviez exprimé dans notre étude sur « le quotidien du DSI ». Mais je repense aussi à ce témoignage de Florent Ricci, DSI de Stanley Security France  « Ce changement est accueilli positivement par les équipes de la DSI qui se voient offrir l’opportunité d’évoluer sur des projets technologiquement captivants, de participer pleinement à la stratégie de l’entreprise et d’être acteur de son succès ».

Vous avez été nombreux lors de nos échanges à souligner ainsi l’impact positif que vous aviez pu réaliser dans vos entreprises en mobilisant vos équipes.

 

Comment ont évolué les missions du DSI en 2016 ?

Pour mener à bien ses nouvelles missions, réussir sa propre transformation et dans certains cas assurer sa survie, la réorganisation de la DSI devient indispensable. Elle passe par la mise en place d’une gouvernance informatique performante, d’une veille à long terme et d’un investissement conséquent dans de nouvelles compétences et métiers (architectes, urbanistes, gestionnaires de contrats, CDO qui ont un rôle à jouer complémentaire à celui du DSI comme nous l’avons vu aussi dans vos témoignages).

Un témoignage éclairant à ce sujet, celui d’Emmanuel Desanois, avec sa double approche de DSI et CDO du Groupe Ortec : « Pour moi, il est important de préciser que le CIO doit apprendre à courir aussi vite que les métiers qu’il sert, et que le CDO doit courir devant les métiers, mais bien s’assurer de ne pas les perdre en route et donc se retourner de temps en temps pour voir si le CIO le suit et donc lui apporte la logistique qui lui permettra de réussir. Le rôle de CDO est alors de catalyser la transformation digitale de l’entreprise, celui du DSI/CIO d’y apporter les fondations. »

La volonté des DSI d’être partie prenante des comités de direction doit donc être vue comme un choix stratégique de placer les technologies et l’innovation au cœur de la performance économique de l’entreprise, mais aussi de la réalisation des aspirations des équipes ! Ce dont nous parlons ici, et que les DSI contribuent à créer, va bien au-delà des seules technologies et pousse à une réflexion sur les business model et les nouveaux services et métiers de l’entreprise. Et ce que nous voyons c’est que même si la DSI s’occupe encore trop de la gestion du système d’information, elle réussit malgré tout à prendre de la hauteur et changer son image, en interne comme en externe.

 

Comment être acteur de sa transformation en 2017 ?

Plus facile à dire qu’à faire bien sûr ! C’est pourquoi nous croyons à la force de la communauté Atout DSI pour s’épauler entre pairs. Que ce soit en participant au cours d’une année entière à notre initiative Mentorat DSI ou tout simplement en prenant une heure de recul pour collaborer à un article sur Atout DSI. Je vous dis donc à bientôt, remercie tous les DSI actifs et acteurs de notre communauté, ainsi que ceux qui nous lisent et vous souhaite le meilleur pour tous vos projets à venir !

 

Envie de commenter cet article ou de nous proposer votre propre témoignage ? Inscrivez-vous sur Atout DSI 

FavoriteLoadingAjouter à mes favoris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.