Pour sa cinquantième édition, le CES (Consumer Electronics Show) qui s’est tenu à Las Vegas du 5 au 8 janvier 2017 n’a pas failli à sa réputation de « plus grand show d’innovation au monde ». Il n’a pas non plus manqué de susciter la critique, pour l’apparente surreprésentation de « bidules » et autres objets connectés de la sphère IOT. L’occasion pour nous de rappeler que dans une démarche de veille et de prospective, essentielle pour la DSI, toute innovation ne peut s’évaluer qu’à l’aune d’un besoin réel et concret. Pour le DSI, l’IOT peut donc, comme la langue être « la meilleure ou la pire des choses », si ce type de projet n’est pas précédé d’une véritable analyse des besoins avec les métiers.

 

Le CES comme plateforme de prospective

Avec une superficie record de 240 000 mètres carrés d’exposition, le CES 2017 a accueilli plus de 3800 exposants dont 250 entreprises françaises. Une représentation tricolore particulièrement forte (3ème pays le plus représenté), y compris au sein de l’Eureka Park (espace dédiée aux startups) littéralement envahi par l’esprit de la French Tech avec 172 startups !

Une présence qui n’a d’ailleurs pas échappé à la délégation du CIGREF qui s’est rendue en force au CES (50 cigréfiens), conduite par son nouveau Président Bernard Duverneuil. Le thème choisi pour cette « Team Cigref » en mission à Las Vegas était « Back to Technology ». Son mot d’ordre : Rencontrer, observer, discuter, s’immerger, s’inspirer, « comprendre le futur et anticiper les disruptions  qui modèleront la transformation numérique de l’Entreprise 2020 ». Une démarche de prospective qui peut inspirer tout DSI, CDO, CXO.

 

Internet des Objets et Intelligence artificielle

Après avoir été le salon de l’électroménager puis de la HiFi, le CES s’est cette année plus que jamais imposé comme le salon mondial des objets connectés. Gage de cette tendance, il n’était pas, dans cette grande foire de l’innovation, un objet qu’on ait essayé de connecter !

Les entreprises françaises sont loin d’être à la traine sur le sujet. Selon le site de la French Tech, les startups françaises spécialisées dans l’Internet des objets confirment cette année encore au CES leur place parmi les leaders mondiaux. C’est notamment le cas de Sigfox, Qowisio, Netatmo, Parrot, Devialet, Withings (racheté cette année par Nokia), Visiomed ou des émergentes très prometteuses comme CybelAngel, Famoco, Giroptic, Awox, ou encore SevenHugs. Même La Poste a profité du CES pour mettre les pleins feux, avec les 17 startups de son programme French IoT, sur sa plateforme « universelle » pour l’Internet des objets.

Au-delà des « objets connectés », le CES a cette année fait la part belle aux « objets intelligents ». Pour preuve, Alexa, assistant virtuel à commande vocale d’Amazon fut indiscutablement la vedette surprise du salon. Avec ses concurrents développés par Google, Microsoft (Cortana) ou Apple (Siri), Alexa pourraient aussi marquer l’avènement d’une nouvelle forme d’interaction avec la machine, où la voix remplace les écrans.

Quelle qu’elles soient, ces nouvelles technologies liées à l’IoT sont autant de nouveaux défis à relever pour la DSI, notamment en termes de connectivité et de sécurité.

 

Mobilité : tout feu sur la 5G !

Quelques mois après Qualcomm, le groupe Intel a profité du CES 2017 pour annoncer son premier modem 5G, mais en proposant un support des bandes millimétriques (mmWave) ainsi que sur les bandes sub-6 GHz. Une technologie qui pourra être intégrée aux appareils mobiles mais aussi aux véhicules connectés / autonomes, pour fournir les services d’aides à la conduite, d’infotainment et de conduite autonome attendus. Côté français, Orange, l’équipementier Ericsson et le Groupe PSA ont également annoncé un jour avant l’ouverture du salon l’expérimentation de la 5G pour les futures voitures intelligentes et connectées.

 

Réalité mixte et virtuelle

Comme l’an passé, la réalité virtuelle a envahi les stands et les allées du CES et fait l’objet de multiples annonces ou autres démonstrations (pour rappel notre article sur le CES 2016).

Intel a ainsi marqué les esprits avec son projet Alloy. Démonstration à l’appui, Brian Krzanich, le CEO d’Intel, a mentionné que ses casques de réalité mixte, autonomes de toute machine, devraient être commercialisés par des partenaires au quatrième trimestre 2017. Quelques informations sur les casques de réalité virtuelle issus de l’écosystème de Microsoft ont par ailleurs été distillées durant le CES. Lenovo a ainsi présenté un modèle non fonctionnel de son casque et a précisé certaines de ses caractéristiques. Des zones d’ombre subsistent néanmoins quant à la force réelle de son positionnement face à l’Oculus Rift et au HTC Vive.

Clin d’œil également à Scale-1 Portal, développé par une start-up française, et qui bouleverse radicalement l’usage de la réalité virtuelle. Le casque est remplacé par des lunettes et la sensation d’immersion est produite par la succession d’images affichée sur tous les murs qui vous entourent.

Au-delà des outils, le salon a également révélé cette année les nouveaux usages liés à la réalité virtuelle, la réalité augmentée ou encore la réalité mixte. Les premiers usages se concrétisent dans les domaines de la santé, du bâtiment, de l’architecture et même la culture. Par exemple,  la start-up française SimforHealth a, pour sa première participation au CES,  présenté une expérience en réalité virtuelle destinée aux étudiants en médecine.

Des innovations que les DSI ont donc tout intérêt à suivre de près, au regard notamment des opportunités métiers qu’elles peuvent apporter à leur entreprise, mais sans « mettre les bidules avant les boeufs » !

 

Save the date en France en 2017 !

A noter que cette année la prospective IOT pourra aussi se faire en France, à Paris ou à Angers.

Paris accueille le 6 juin 2017 l’IoT business Forum, au salon de l’Aveyron. Plus de 600 experts français et internationaux seront mobilisés. Parmi les speakers confirmés : Xavier Boidevezi, Vice Président Digital Factory du Groupe Seb, Benjamin Godreuil, du Programme Usine du Futur de la SNCF, ou encore Pierre Métivier, Directeur du Club de Paris des Directeurs de l’Innovation.

Angers, déjà berceau de la Cité de l’objet connecté, accueille du 25 au 27 octobre le WEF 2017 (World Electronics Forum). Cet événement à portée internationale se déroulera dans le cadre d’une semaine dédiée à l’IoT à Angers regroupant des conférences techniques, des visites d’entreprise et des expositions. A suivre !

 

Envie de commenter cet article ou de nous proposer votre propre témoignage ? Inscrivez-vous sur Atout DSI !

FavoriteLoadingAjouter à mes favoris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.