Chez Sungard Availability Services, notre mission est de développer des solutions pour aider les entreprises à accomplir leurs objectifs. Parmi les nombreuses demandes qui nous ont aiguillé dans nos choix de développement, nous avons mis l’accent sur une demande récurrente relative aux data centres sur les avantages respectifs de la colocation et de l’hébergement Cloud. Bien qu’il y ait des similitudes entre les 2 approches, comme notamment les réductions de coûts liées à l’usage d’un centre partagé, il existe une différence fondamentale entre celles-ci. La colocation laisse la totale responsabilité de l’achat, la configuration et la maintenance de tout le matériel et les logiciels à l’entreprise tandis que le Cloud voit ces problématiques confiées à une société tierce.

La problématique ici n’est pas de savoir si une approche est meilleure qu’une autre mais de savoir laquelle sera la plus bénéfique à vos propres affaires.

 

 Les principaux avantages de la colocation et de l’hébergement Cloud

Avec la colocation, le premier avantage est le contrôle de vos propres équipements. En gardant le contrôle de votre propre infrastructure, vous vous assurez de pouvoir customiser et configurer vos matériels et vos logiciels en totale autonomie, selon vos besoins. Ainsi vous intégrez dans votre plan d’investissement les acquisitions nécessaires en termes de temps machine ou de bande passante selon les projets à déployer.

Inversement, les entreprises n’ayant pas les ressources financières ou le temps seront plus enclines à confier ces paramètres à une société tierce d’hébergement Cloud. En externalisant votre infrastructure dans un Cloud, vous confiez la configuration, les mises à jour, le suivi de gestion à votre prestataire, vous permettant ainsi de vous focaliser uniquement sur votre cœur de métier sans vous inquiéter du bon déroulement des opérations dans le data center. La gestion de puissance de calcul et de bande passante supplémentaires est assouplie car elle se cale sur vos prévisions d’évolution et peut s’appuyer sur les capacités disponibles dans la plate-forme cloud du prestataire.

 

Faire le bon choix

Un des autres avantages majeurs analysé par les entreprises optant pour la colocation est la flexibilité qu’elle offre par rapport à la gestion d’un data center propre. Avec la colocation, vous ne paierez que pour l’espace que vous utilisez. En cas de besoin d’extension ou de réduction d’espace, il suffit donc de prévenir son prestataire.

De l’autre côté, l’hébergement Cloud présente des économies non négligeables pour certaines entreprises. Les coûts de développement sont supprimés car l’entreprise n’a plus besoin d’investir dans sa propre infrastructure et ses systèmes d’exploitation et le seul coût restant reste le montant régulier de souscription à l’hébergement Cloud. Bien évidemment cette solution n’exclut pas un contrôle total des coûts de la part de l’entreprise qui y souscrit tout en respectant les critères de sécurité, d’agilité et de fiabilité nécessaires à vos affaires. Les solutions cloud se déclinent également en cloud privé ou public qui apportent chacune ses avantages selon les critères de confidentialité, de sécurité et de performances qui sont pris en compte par les entreprises selon une hiérarchie de coût adapté.

 

Pourquoi ne pas lier colocation et hébergement Cloud ?

Malgré leurs différences, de nombreuses entreprises optent pour des solutions hybrides afin de tirer la quintessence des bénéfices de chaque solution. Par exemple, certaines entreprises choisissent d’héberger leurs infrastructures IT sur le Cloud mais utilisent la colocation pour leur reprise et continuité d’activité. En créant un backup externalisé, elles peuvent reprendre leurs opérations plus rapidement, principalement en leur évitant de garder tous leurs œufs dans le même panier. De plus, avec les lois de protection des données, cela permet également d’éviter de confier certaines informations à une société tierce, notamment les informations sensibles. Dans cette situation, les entreprises peuvent par exemple avoir recours à des prestataires pour certaines applications, comme par exemple l’email, tout en gardant le contrôle des informations sur ses clients avec un serveur en colocation. Dans le cas où des entreprises optent pour cette solution, elles doivent préalablement s’assurer de la disponibilité du personnel suffisant en interne pour superviser et agir sur tous les problèmes d’intégration pouvant potentiellement émerger.

 

La meilleure approche est donc en effet d’adapter son architecture à ses enjeux réels, application par application, et pour se faire de s’appuyer sur une démarche d’audit qui permettra d’établir les critères de référence pour choisir l’architecture hybride la mieux adaptée.

 

Le choix vous appartient

Seuls les DSI sont à même d’analyser une problématique de cette envergure et de peser le pour et le contre entre colocation, hébergement Cloud privé ou public ou le mix des trois entre la liberté offerte par la colocation et le confort du support et des conseils fournis par un prestataire d’hébergement Cloud.

FavoriteLoadingAjouter à mes favoris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.