Estimer un coût total de possession (TCO) et définir avec précision les retours sur investissement d’une technologie ou d’un service sont des étapes nécessaires et complexes auxquelles ont été, ou seront confrontés un jour ou l’autre tous les DSI.
Cela commence nécessairement par une énumération « Avantages VS Inconvénients » : or le plus délicat dans ce type de démarche, c’est de conserver une approche objective.

  • Il faut s’affranchir des partis pris…

Tant les siens que ceux des autres directions, tout en restant proche de la réalité de l’entreprise en intégrant des paramètres liés à l’activité et au secteur, comme par exemple la réglementation ou encore les écosystèmes existants.

  • … mais conserver des points de vue multiples !

Le DSI doit intégrer à sa réflexion les avantages et les inconvénients pour son service, mais également pour tous les partis qui seront concernés de près ou de loin. En tant que maitre d’œuvre, avoir une démarche holistique est beaucoup plus difficile qu’il n’y paraît.

Prenons le cas de l’infrastructure informatique : les interrogations que soulève sa gestion sont une constante, d’autant plus lors des phases de transformation que peut subir l’entreprise : cycle d’innovation, fin d’amortissement, croissance d’activité, diversification, etc…

Coût total de la possession Et surtout, n’oubliez que dans le cadre d’un projet impactant de façon durable tout le SI de l’entreprise, la décision sera collégiale puisqu’il faudra convaincre la Direction Générale du bien fondé de la démarche.

La transparence et l’objectivité seront dès lors les meilleurs gages d’adoption et de réussite du projet.

par Mathias Mercier 

FavoriteLoadingAjouter à mes favoris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.