En complément de notre article « DSI et CDO : coureur de fond et sprinteur de la transformation numérique » voici l’éclairage d’un DSI à « double casquette », M. Emmanuel Desanois, DSI et CDO du Groupe Ortec, société de services pour l’industrie, l’énergie, l’environnement et l’aéronautique.

 

Que pensez-vous de l’analogie « DSI coureur de fond » et « CDO sprinteur » ?

Emmanuel DESANOIS - ORTEC

J’ai souvent tendance à dire que le DSI/CIO est en CDI alors que le CDO est en CDD. Cela illustre le coureur de fond vs le sprinteur.

Pour moi, il est important de préciser que le CIO doit apprendre à courir aussi vite que les métiers qu’il sert, et que le CDO doit courir devant les métiers, mais bien s’assurer de ne pas les perdre en route et donc se retourner de temps en temps pour voir si le CIO le suit et donc lui apporte la logistique qui lui permettra de réussir.

Le rôle de CDO est alors de catalyser la transformation digitale de l’entreprise, celui du DSI/CIO d’y apporter les fondations

Quel est le rôle du DSI dans l’évolution du SI ?

Le rôle du CIO est aussi d’apporter une vision de moyen/long terme sur le devenir des SI de l’entreprise que ce soit sur le plan du traitement de l’obsolescence (vieillissement du patrimoine IT), de la sécurité, des métiers (leur accompagnement). Il est aussi le garant de la gestion des ressources, surtout et y compris les ressources humaines de l’IT, dans ce contexte de traitement à long terme de l’obsolescence et de la sécurité.

 

Quel est le rôle du CDO dans la transformation numérique ?

Le job de CDO est tout à fait transverse, il agit non pas en chef mais en coordinateur de la transformation digitale. Il a aussi le rôle, le devoir et surtout l’opportunité d’aider à canaliser le Shadow IT et d’apporter une aide forte à toutes les initiatives en les valorisant pour qu’elles prennent pied et se concrétisent.

 

À quels challenges doit faire face un manager à « double casquette », DSI et CDO ?

Je cumule les rôles et ai donc à résoudre un triptyque d’objectifs non concurrents et non solidaires - car différents dans le temps, dans la mesure de la satisfaction et surtout dans la perception :

-          Transformer la DSI pour offrir un socle IT performant et scalable à l’entreprise, sans oublier que le sujet principal est la ressource humaine.

-          Coordonner la transformation digitale en canalisant le shadow IT et catalysant l’innovation participative, sans oublier d’apporter une part de réalisme (ROI,…) et de pragmatisme (en faisant des choses qui se voient et qui servent vraiment) dans un écosystème où les acteurs vendent très souvent du rêve.

-          Organiser la communication et la coopération des services autour de l’objectif commun de placer ces transformations comme avantages concurrentiels pour l’entreprise, sans oublier que l’enjeu de ces transformations est avant tout une question d’usage plus que de technique.

 

Et dans votre entreprise, quelle fonction porte la transformation numérique ? La Direction générale, le DSI, le CDO, une équipe transverse ? Partagez votre témoignage avec les DSI (et DSI-CDO) de la communauté Atout DSI

FavoriteLoadingAjouter à mes favoris

2 Responses

  1. Julien

    toujours cette confusion franchouillarde entre l’IT et le système d’information…
    le métier de CIO décrit est celui d’un directeur informatique et celui de l’association CDO/CIO d’un vrai DSI.
    les DSI axés sur l’IT ont totalement sabordé le métier de DSI qui désormais ne sera plus qu’un directeur informatique auquel il faut adjoindre un CDO qui travaillera sur le système d’information.
    De cette confusion est même né le titre antilogie de « responsable des systèmes d’information »…

    Répondre
    • s.godet@abileo.com
      Séverine GODET - ATOUT DSI

      Le titre de DSI implique en effet des responsabilités et périmètres différents selon les entreprises. C’est un sujet en évolution permanente et chaque témoignage de DSI nous en montre une nouvelle facette, de plus en plus orientée stratégie et innovation. Il sera en tout cas de plus en plus complexe pour les DSI français de faire face aux tâches impondérables tout en anticipant l’évolution future des systèmes d’information. (cf. notre étude et infographie de 2016 sur le Quotidien du DSI : http://www.atout-dsi.com/infographie-quotidien-dsi/ )

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.