Les aprioris sur les PME ont la vie dure. Plus petites, donc moins de ressources, notamment IT, et donc fatalement moins efficaces et moins innovantes ? Pourtant, de nombreux exemples nous montrent qu’aujourd’hui une DSI de PME peut se démarquer positivement par les engagements qu’elle se fixe à tenir. Gregory Ifergan, DSI du groupe La Fonderie, concerné au quotidien par ces sujets, explique concrètement comment sa DSI a su s’adapter. Agence de communication événementielle de 115 collaborateurs, la Fonderie travaille depuis sa création il y a 28 ans avec les laboratoires, les banques, les industriels. Les besoins de sécurité et de conformité de cette clientèle ont donc conduit la Fonderie à orienter sa stratégie informatique et ses process pour être capable de répondre aux mêmes enjeux que ses clients.

Une PME qui a donc tout d’une grande, condition nécessaire pour établir la confiance et fidéliser sa clientèle.

 

La DSI au sein d’une PME : un atout business

Qui dit PME dit souvent peu d’effectifs, ce qui peut signifier pas de réel besoin de construire une direction ou un service informatique pour ses problématiques internes. La PME, quand elle n’atteint pas la centaine d’employés, externalise donc généralement sa DSI tant que cela n’entache pas ses enjeux stratégiques et business. Alors pourquoi certaines « petites » ou « moyennes » entreprises font le choix d’opter pour le recrutement d’un DSI ou RSI en interne ?
La raison première réside principalement dans le besoin de mettre en avant cet atout majeur qui leur permettra de se démarquer face à la concurrence, puis, au fur et à mesure, de faire germer la création d’une véritable DSI. La Fonderie a fait ce choix, il y a deux ans, pour entre autres organiser, déployer et faire vivre, à l’échelle d’une PME, un service informatique adapté aux contraintes des grands groupes.

La seconde raison, comme citée plus haut, concerne la gestion des problématiques internes. Elles englobent une multitude de sujets qui constituent également un enjeu business, puisque la bonne maîtrise de ses systèmes d’information commence sur les postes des utilisateurs et accompagne la réussite d’une prestation externe jusqu’à la gestion de l’ « après » prestation.

 

La sécurité : un enjeu majeur

PME ou grand compte, la DSI doit se prémunir de différentes manières face au risque permanent des failles de sécurité et de la perte d’informations. Avec ses moyens, une DSI de PME doit aussi assurer une sécurité de ses systèmes d’information, tout en continuant le déploiement d’applications. Dans notre cas particulier, nous devons assurer le développement d’applicatifs métiers, d’API pour la communication avec les SI clients et le développement de sites client par exemple.

Nous avons fait le choix d’externaliser notre service Systèmes et Réseaux pour que notre équipe DSI puisse se concentrer sur la refonte de notre CRM Métier, au cœur de nos activités événementielles et de back-office administratif. Nous sommes en effet leader sur le marché du support en data management pour la gestion d’informations confidentielles sensibles. Pour travailler avec le secteur bancaire et pharmaceutique par exemple, nous avons dû orienter notre stratégie informatique à la leur et devons régulièrement appliquer des critères de sécurité essentiels dans la manipulation de données sensibles, tel que le chiffrement, pour sécuriser les transactions, le transfert de données et les informations de connexions.

 

La conformité : gage essentiel de qualité

L’engagement des PME face à de grands groupes qui constituent leur clientèle impose une adaptation des processus, et pas des moindres : certifications ISO, renforcement des normes de sécurité, PRA, gestion des risques… Par exemple, la loi Bertrand du 29 décembre 2011, relative au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé, impose aux laboratoires pharmaceutiques de publier avec transparence les dépenses engagées en promotion et communication. En tant que prestataire sur le back-office administratif des laboratoires pharmaceutiques, nous devons donc collecter, stocker et transmettre ces informations dans le respect des procédures et de la sécurité. Nos clients nous font aussi confiance pour le transfert de ces données en leur nom, et dans les délais impartis.

Ces grands groupes, sont aussi friands des audits répétés, parfois annuellement, surtout s’ils sont originaires d’outre-Atlantique. Nous devons donc nous aussi pouvoir être audités avec des procédures documentées. Pour renforcer le lien de confiance et rassurer nos clients sur les attentes de conformité, cela fait maintenant deux ans que La Fonderie est certifiée ISO 9001 sur l’ensemble de ses périmètres.

Alors même si dans une petite structure les arbitrages budgétaires sont nécessaires, cela ne nous empêche pas de nous aligner sur les exigences de qualité des grands groupes et nous démarquer face à la concurrence. Finalement, PME ou grande entreprise, nous sommes clients et partenaires et nos DSI partagent donc les mêmes enjeux !

FavoriteLoadingAjouter à mes favoris

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.