L’EURO 2016 est sans aucun doute possible un moment majeur pour tous les sites de paris sportifs et notamment pour Betclic, N°1 français.

Malgré l’importance des enjeux stratégiques et techniques de l’événement, la direction informatique de Betclic affiche la plus grande sérénité. Pierre Derome, CTO de Betclic, nous présente le plan de gestion d’événements mis en place pour l’EURO 2016. 

 

L’Euro 2016, chez Betclic ? De quoi donner des sueurs froides à tout DSI !

 Par nature, Betclic, leader français des paris sportifs, sait gérer les variations d’activité : « Le gros des paris sportifs est effectué dans la demi-heure précédant un match et durant le match lui-même. Il faut donc pouvoir assurer la qualité de service et la sécurité des échanges quels que soient les volumes et ce, sur l’ensemble du processus : pari, dépôt, consultation des résultats et retraits des gains. », nous explique Pierre Derome.

Mais, avec l’EURO 2016, l’activité devrait atteindre un niveau sans précédent.

« C’est un moment clef pour notre business, non seulement pour développer le chiffre d’affaire mais aussi pour acquérir de nouveaux clients. Nous devons donc à la fois maîtriser la qualité de service face aux pics de trafic et réussir le lancement de nouveaux produits et applications, comme notre application mobile qui représente la moitié de notre chiffre d’affaires. »

Pierre Derome et la DSI n’ont laissé aucune place à la chance. Un plan draconien de gestion de l’événement a été conçu pour l’occasion. Modélisé à l’occasion de la Coupe du Monde, il permet d’associer l’ensemble des forces vives de l’entreprise et de son écosystème et de bénéficier d’un fonctionnement performant.

 

1ère priorité : Améliorer et adapter l’infrastructure informatique

Betclic s’est tout d’abord consacré à son infrastructure informatique : après 6 mois d’optimisation, la DSI a déjà gagné 30 à 40% de performance. Mais le changement principal est ailleurs : désormais, la gestion des pics d’activité reposera sur une infrastructure hybride , par débordement sur le Cloud. Associée à son plan de reprise d’activité , cette solution permet également d’assurer la continuité de service. La sécurité informatique a elle-aussi été revue : développement des protections DDOS, sensibilisation des collaborateurs sur la cyber-sécurité…

 

2ème priorité : Adopter une vision globale de l’organisation

Le plan de Betclic concerne l’écosystème de l’entreprise au sens large : près de 100 fournisseurs informatiques ont ainsi été associés à la préparation de l’Euro 2016, via des revues d’activités. Elles permettent d’éviter tout déploiement « intempestif » et de définir l’ensemble des procédures d’escalade.

Au-delà de l’organisation des équipes techniques et de l’adaptation des infrastructures informatiques, la DSI de Betclic s’est aussi préoccupée des moyens utilisés par l’ensemble des collaborateurs : les applications bureautiques et marketing, le réseau informatique et l’environnement de travail ont ainsi été améliorés.

 

3ème priorité :  Créer les conditions RH d’une hyper-réactivité

Pour la gestion d’événements d’ampleur, la gestion des ressources humaines est l’une des principales clefs. Pour l’occasion, Betclic a adapté l’ensemble de l’organisation des ressources de la DSI et des échanges inter-métiers :

  • Les horaires des équipes informatiques sont réorientés et renforcés pour se concentrer sur les matchs. Les métiers complémentaires de la DSI, comme par exemple la création de contenus web, sont également intégrés dans le système d’astreinte.
  • Pour gagner en réactivité, de nouveaux processus d’escalade sont définis et concernent l’ensemble de la chaine de décision.
  • Betclic renforce durant cette période la coordination inter-métiers, en particulier entre la DSI et la Direction Marketing : une revue quotidienne des campagnes marketing permet de détecter et d’analyser les opportunités et les risques et d’identifier les solutions appropriées.

 

En préparant l’événement très en amont, la DSI de Betclic se place en acteur clef de la stratégie de l’entreprise avec des actions et des développements planifiés dans l’unique but de servir le business. Cela lui permettra également d’anticiper le dimanche 10 juillet 2016 qui sera comme un « Black Friday »* pour le monde du pari sportif. En effet, le même jour auront notamment lieu la finale de l’EURO 2016, la finale de Wimbledon et le Grand Prix de Silverstone. De quoi faire chauffer les sites de paris sportifs !

 

* Black Friday : premier jour de la saison de ventes associée à Noël et moment de promotion monstre en particulier aux Etats-Unis, avec à la clef des volumes de vente et de trafic considérables et une course concurrentielle chaque année plus importante.

 

FavoriteLoadingAjouter à mes favoris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.