En tant que DSI, une de vos problématiques est de réussir à manager des architectures différentes, des prestataires et environnements multiples, entre environnement physique et Cloud. Cette hybridité nouvelle apporte son lot de problématiques, de complexité et des challenges. Voici les trois principaux.

 

Challenge #1 : Atteindre ses objectifs avec des environnements multiples

 

Le premier challenge que rencontre un DSI dans cette situation est de réussir à jongler entre ces différents environnements et les faire cohabiter dans le sens du business de son entreprise. Par exemple, il peut vous être demandé de garder toujours plus le contrôle et la gouvernance sur votre IT en constante expansion tout en étant chargé de réduire les coûts. Dans cette situation, travailler sur des environnements on- et off-premise est souvent générateur de complexité et déclenche une véritable lutte pour atteindre vos objectifs.

 

Côté gouvernance, les métiers peuvent également vous mener la vie dure en adoptant de nouveaux outils SaaS sans que vous puissiez les contrôler ou simplement que vous en soyez informé.  Les problèmes sont multiples et viennent s’ajouter à la longue liste de responsabilités du DSI qui continue, malgré lui, de jouer un rôle de pompier.

 

 

Challenge #2 : Attribuer les bonnes charges de travail aux infrastructures appropriées

 

Chaque projet implique de s’assurer que les bonnes applications tournent sur les infrastructures appropriées, on- et off-premise, Cloud public, Cloud privé, etc. En analysant chaque application et son usage, vous devez déterminer le niveau d’agilité, d’adaptabilité, de mobilité et d’équilibre nécessaire.

Aurez-vous des fluctuations de demandes ? Devrez-vous séparer la charge de travail entre différents Clouds ? Les besoins de ressources de vos applications fluctuent-ils en fonction des écarts d’utilisation ?

 

En plus de cela, vous devrez définir quelles caractéristiques et spécifications sont nécessaires pour vos applications : niveau de bande passante, vitesse d’I/O, sécurité, résilience, etc. Travailler dans un environnement trop limité peut avoir des répercussions durables sur la productivité, l’efficacité, la résilience et la rentabilité de votre business.

 

 

Challenge #3 : Jongler entre obsolescence technique et prévisions économiques

 

La gestion de l’équipement existant, les applications et l’infrastructure est également un challenge à part. A partir d’un certain seuil, il est évident que votre équipement existant ne sera plus en mesure de servir votre business efficacement. Mais tout remplacer par des solutions IaaS et SaaS a bien évidemment un coût. Les dépenses que vous pourrez réaliser pour moderniser votre environnement pourront ou non être suffisantes pour répondre à la demande de votre Direction. Il vous faudra donc jongler entre les différentes priorités dans le cadre du budget alloué à la modernisation de votre environnement.

 

L’évolution de l’environnement informatique tendant de plus en plus vers un modèle hybride vous impose donc d’avoir anticipé toutes ces questions avant de vous lancer dans des investissements coûteux qui ne vous offriront pas les bénéfices escomptés s’ils sont mal anticipés.

 

Pour approfondir le sujet, téléchargez le livre blanc « Terreur Hybride »

 Télécharger l’étude

 

 

Livre blanc basé sur une étude européenne par Sungard Availability Services, qui analyse les situations rencontrées par les DSI de 500 entreprises européennes passées à une infrastructure hybride.

 

Nous avons consacré plusieurs articles et un webinaire au sujet des infrastructures hybrides, étayés de témoignages de la communauté Atout DSI. Si vous souhaitez réagir à cette étude et partager votre retour d’expérience, n’hésitez pas à le faire en commentaire sous cet article ou via notre formulaire contact.

FavoriteLoadingAjouter à mes favoris

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.