Près de 3900 professionnels se sont rendus les 23 et 24 mars dernier à la première édition d’IoT World, salon des objets connectés à Paris, Porte de Versailles et Atout DSI a sélectionné les 4 infos qui nous ont marqué sur ce salon et les pistes de réflexion pour les DSI.

 

1/ 38,5 millions d’objets connectés d’ici 2020

 


L’Internet des Objets étant en pleine expansion, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à se positionner sur cette tendance et les analystes prévoient une explosion du nombre d’objets connectés à l’horizon 2020. Une tendance à garder à l’œil pour les DSI.

 

2/ Amazon lance sa plateforme de traitement des données des objets connectés : AWS IoT

 Fonctionnant sur le Cloud, le nouveau gros projet d’Amazon a été conçu pour pouvoir traiter des données en provenance de milliards d’objets connectés en toute sécurité et de pouvoir interagir avec ces objets, même éteints, depuis une application mobile. Avec le Big Data sur toutes les lèvres, on imagine bien la portée que peut prendre un outil comme AWS IoT pour les DSI comme les métiers si les objets connectés se pérennisaient bien dans les années à venir.

 

3/ Plus qu’un salon d’objets connectés, un salon d’acteurs de l’analyse de données

De nombreuses entreprises, notamment Amazon mais aussi Cisco ou encore IBM, étaient présentes pour apporter un regard centré sur le Data. En effet, si beaucoup d’exposants présentaient de nouveaux objets ou de nouvelles utilisations d’objets existants, un des gros enjeux de cette tendance est surtout venu des données potentiellement émises par ces derniers. Il apparaît que la majorité des participants furent présents pour parler des possibilités créées par ces objets dans une optique de création et de traitement de nouvelles Data dans une application business. En cela, si cette problématique fait partie de vos enjeux à court ou moyen terme, nous vous recommandons de vous rendre sur le salon l’année prochaine.
 

4/ L’analyse comportementale bientôt au service du business ?

 


A l’instar du film Minority Report de Steven Spielberg, où la reconnaissance rétinienne permet à des panneaux publicitaires de s’adapter à chaque consommateur qui les croise, la reconnaissance comportementale pourrait bien avoir son rôle à jouer dans les prochaines années. Le groupe Atos présentait par exemple son système de reconnaissance des émotions ainsi que des possibilités que ce genre de développement pourrait apporter dans un futur proche.

Vous souhaitez partager vos impressions suite à un salon professionnel ? Devenez DSI Reporter d’un jour. Vous ferez vos retours sur l’événement à l’équipe d’Atout DSI et pourrez ainsi partager votre vision avec vos confrères.

 « Devenez DSI reporter »

FavoriteLoadingAjouter à mes favoris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.