Ankama est une société française emblématique dans le domaine de la création numérique et artistique, connue notamment pour ses jeux vidéo Dofus et Wakfu, que les 18% de DSI adeptes de jeux vidéo connaissent certainement. Explorons avec le DSI d’Ankama, Julien Drouard, l’influence des jeux vidéo sur les logiciels d’entreprise.

Jeu

(Promis, cet article ne parle pas des cycles en V…)

 

L’influence des jeux vidéo dans l’ergonomie logicielle

L’ergonomie peut être définie comme l’art de rendre un outil facile à utiliser et donc efficace pour tout un chacun. Ces dernières années on parle moins d’ergonomie et plus d’expérience utilisateur (UX pour les intimes). Même si l’ergonomie n’est qu’une composante de l’UX il n’en demeure pas moins qu’elle est de plus en plus influencée par les jeux vidéo. Pourquoi ? Une question de génération probablement mais pas que. Très tôt le jeu vidéo s’est posé la question de se rendre accessible au plus grand nombre. C’est bien de ça dont il est question aujourd’hui avec la digitalisation massive de nos environnements de travail.

Il y a encore quelques années le jeu vidéo avait une réputation qui le cantonnait aux enfants ou aux adolescents. Les temps ont bien changé. Il est dorénavant devenu un média de masse aidé en ça par deux phénomènes : la Wii de Nintendo qui a démocratisé la console de jeux comme divertissement pour toute la famille et l’apparition des smartphones et des tablettes entraînant avec elles l’avènement du jeu vidéo grand public. Qui n’a jamais essayé un jeu comme Candy Crush ou croisé des personnes en train de s’adonner au jeu sur mobile ? Ces jeux n’ont rien de révolutionnaire mais leur pratique a été démocratisée et ils véhiculent un langage commun.

 

Achievement unlocked

En 2005, Microsoft a introduit sur le marché du jeu vidéo le système des succès  – ou « achievements » en anglais. Le but était de motiver les joueurs à jouer le plus possible, à triturer les jeux dans tous les sens et à jouer au plus de titres différents, pour en contrepartie débloquer des points et progresser dans la hiérarchie en quête de reconnaissance.

Avec cette origine Microsoftienne, ce n’est peut-être pas un hasard de retrouver cette influence en entreprise aujourd’hui. En effet depuis quelques années ces codes sont apparus dans nos logiciels d’entreprise ou nos tableaux de bord. Pour deux raisons : pour partager un langage commun simple, efficace pour tous, mais aussi pour motiver différemment les équipes. L’arrivée des générations X et Y dans le monde du travail y est probablement pour beaucoup. Ces générations « digitales » ont vécu avec ces codes et ils les maitrisent beaucoup mieux. De plus cette génération a d’autres attentes et il faut apprendre à la motiver autrement.

 

Les icônes d’aujourd’hui

L’un des signes les plus visibles de cette incursion du monde du jeu vidéo dans l’entreprise est la prépondérance massive des icônes. Par le passé, nos logiciels avaient surtout recours à des menus souvent indigestes dans lesquels il fallait plonger pour effectuer le moindre changement. Dorénavant les opérations les plus importantes sont remplacées par de icônes, souvent de taille supérieure à la moyenne, pour faciliter l’accessibilité. Il faut, en arrivant dans n’importe quel logiciel, que l’utilisateur retrouve ses habitudes rapidement. L’un des meilleurs exemples est l‘évolution d’Office où l’on est passé des menus à un ruban, maintenant agrémenté d’icônes plus parlantes qu’un nom de fonction. L’autre exemple majeur est l’arrivée de la gamification dans de nombreux logiciels. On pousse l’utilisateur à s’approprier un logiciel via des mécanismes ludiques exploités depuis longtemps dans les jeux vidéo.

 

Au prochain niveau

Cette gamification va bien au-delà de l’évolution de l’ergonomie puisqu’elle est utilisée dans de nombreux domaines comme le marketing, les ressources humaines ou la communication. Nous n’avons donc pas fini de voir les codes du jeux vidéo transposés au monde de l’entreprise, tout comme les codes du jeu, de l’animation, et de la bande dessinée se nourrissent les uns les autres dans le grand bain du transmédia !

FavoriteLoadingAjouter à mes favoris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.