Les dirigeants américains sont souvent perçus comme novateurs dans leur manière de penser et de manager leurs équipes. Voici quelques exemples de leurs techniques de management de la DSI utilisées pour remercier le travail fourni par les équipes. Et vous, comment faites-vous ? Que pensez-vous de leurs méthodes ? N’hésitez pas à réagir et partager vos expériences avec vos confrères !

1. Un trophée après un vote de l’équipe

John Marcante, DSI, Vanguard

« Chez Vanguard, nous adorons mettre en avant le comportement exceptionnel de nos équipes IT. Parmi les trophées que nous décernons au sein du département, le plus prestigieux est celui de la Reconnaissance des Pairs IT, remis après un vote de toute l’équipe. Le management de la DSI n’est d’ailleurs pas autorisé à soumettre des nominations, ce qui souligne l’importance du signal envoyé par les personnes avec qui les nommés travaillent. […]

Nous avons également des trophées pour les équipes entières qui récompensent les meilleurs business units et projets de l’année. Il s’agit le plus souvent de la consécration d’un travail conjoint entre la DSI et un des métiers.

Il est évident que les équipes et les individus sont motivés par la reconnaissance de leur travail. Et nous avons compris chez Vanguard que cette reconnaissance pouvait venir de l’interne comme de l’externe. […]

2. La reconnaissance du manager mais aussi du public

Maria Azua, Managing Director of Global Engineering, Barclays Bank

« Chez Barclays Bank, […] nous avons un site sur lequel nous interviewons certains de nos meilleurs ingénieurs, après un vote de l’équipe, afin que tout le monde puisse voir leur impact sur la société. J’essaye également de veiller très assidûment sur les nouvelles technologies afin d’échanger fréquemment avec les techniciens de mon équipe sur ces sujets qui les passionnent. Quand les ingénieurs et les techniciens parlent de leurs projets en développement, et qu’ils constatent que non seulement leur manager les comprend mais qu’il partage également leur passion, ils y voient une véritable reconnaissance et une amélioration de leur travail quotidien. »

3. Les cartes d’encouragements et les chèques cadeaux

Cynthia Stoddard, DSI, NetApp

« Chez NetApp nous comprenons la valeur ajoutée d’un travail bien réalisé. Afin de montrer cette compréhension, nous mettons en œuvre de nombreuses petites actions au sein de la DSI. La plus populaire est l’opération « Thumbs Up » (pouces levés) dans laquelle l’équipe entière sélectionne leurs collègues les plus méritants afin de leur offrir des chèques-cadeaux. Une autre, plus informelle mais également très utilisée, propose d’envoyer des cartes virtuelles d’encouragements ou de remerciements à ses collègues. […]

4. Les trois niveaux de remerciement

Paul Brady, Vice-Président et DSI, Arbella Insurance Group

« Les remerciements s’opèrent à trois niveaux : groupe, projet et individuel. En tant que manager, j’essaye de toujours garder cette idée à l’esprit. Nous faisons beaucoup de choses pour remercier les efforts fournis pour l’entreprise, de la reconnaissance de l’équipe jusqu’à des après-midi « glaces » (ice cream parties – ndlr). Mais le plus important aux yeux des équipes reste un simple « merci » individuel à la fin de la journée.

Les gens veulent être remerciés, appréciés, sentir leur impact et leur aide au sein de la DSI. Il n’y a rien de pire que de franchir la porte le vendredi soir avec le sentiment d’avoir échoué ou de ne pas être apprécié. C’est pour cela que s’assurer que vos collaborateurs sentent leur travail reconnu à sa juste valeur fait selon moi partie des 5 critères qui les gardent motivés et heureux dans leur travail. »

Pour découvrir les témoignages complets dans leur langue originelle, ainsi que ceux d’autres DSI, la suite est ici.

FavoriteLoadingAjouter à mes favoris

Une réponse

  1. Projet43

    Dans mon expérience, s’il faut s’inspirer des pratiques américaines et vraiment remercier les gens, il est à mon avis préférable de faire cela avec discrétion. Le mauvais esprit latin a vite fait de transformer une cérémonie de récompenses en une pluie de ridicule.

    Par contre, inviter quelqu’un qui a bien travaillé à un évènement normalement réservé aux « executives », ou remercier chaleureusement, mais en privé, me semble plus adapté à notre état d’esprit.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.