Bien plus qu’une nouvelle génération de véhicules, la « Mobilité 4.0 » est une tendance de fond notamment portée par le développement des nouvelles technologies dans les véhicules, comme l’IoT. Une tendance qui pourrait changer la donne pour les DSI jusqu’alors peu concernés par la gestion de flotte automobile de leur entreprise. Dans les roues du Mondial de l’Automobile, Atout DSI a souhaité vous interroger sur ce sujet d’actualité.

 

Pour nombre de DSI, la « Mobilité 4.0 » décrit avant tout l’évolution des transports qui devrait conduire à la mise sur le marché, à horizon 2020/2030, de véhicules complètement autonomes. Pourtant, ce concept ne saurait se limiter à cela. En effet, le secteur du transport est depuis quelques années maintenant bouleversé par l’Internet des Objets, l’économie de partage et la mobilité électrique. Par exemple, de nombreux véhicules, et en particulier ceux dédiés aux entreprises embarquent des systèmes d’assistance en partie automatisée, des boitiers télématiques, des capteurs électroniques, des GPS…

Autant de technologies proposées soit en première monte par les constructeurs soit en seconde monte par des prestataires de services, et qui offrent de nombreuses opportunités aux entreprises : optimisation des tournées, réduction des coûts d’usages des véhicules, sécurisation des conducteurs…

 

Le DSI confronté à des enjeux de sécurité et de responsabilité légale et sociale  

Cependant, elles soulèvent également de nombreuses questions, notamment en termes de sécurité. En effet, d’après le Gartner, les objets connectés dans les véhicules favoriseraient la multiplication des menaces qui visent notamment à prendre le contrôle d’un système (tel que l’ordinateur bord ou le boitier télématique) pour le détourner de son utilisation initiale. Selon une étude SpiceWorks une vaste majorité de entreprises sondées estime qu’elles ne sont pas prêtes à tenir les impacts des objets connectés (quels qu’ils soient). Pour faire face à cette tendance, les DSI devront nécessairement adapter en conséquence leur politique de sécurité.

Par ailleurs, le tracking des véhicules ou le suivi temps réel du kilométrage soulèvent des questions d’ordre social voir légal, que les DSI devront également prendre impérativement en compte. Un sujet à aborder notamment avec les responsables de flotte automobile et, bien entendu, les DRH.

 

Jean Christophe RIMBAUD - PENA

Témoignage de DSI : Jean-Christophe Rimbaud, DSI du Groupe PENA,

Acteur majeur du recyclage depuis plus de 50 ans, spécialisé dans la préparation et le négoce des métaux, la collecte des déchets dangereux et non dangereux.

 

 

Comment la mobilité et les objets connectés s’intègrent dans vos projets ?

« Nous travaillons actuellement dans le cadre d’un vaste projet dématérialisation à la mise en place d’objets connectés au sein de nos équipes de production : chauffeurs, réception déchets, réception pesée.

Nos chauffeurs sont équipés de téléphone durci sous Android. Ces téléphones embarquent une connexion temps réel à notre ERP. Cette application permet de disposer des feuilles de routes, de faire signer au client des bons de mission dématérialisés, de disposer des documents légaux liés au transport de déchet. Nous pouvons aussi mettre à jour à distance leur feuille de route (rajout ou modification de mission). Autre fonction : la prise de photo et leur association automatique au bon de mission dans notre ERP, ainsi que le signalement de non-conformité.

Cette application permet aussi à nos chauffeurs de peser leur camion depuis leur cabine, les ponts de pesée étant interfacés avec l’application. Les fonctions géolocalisations et GPS sont aussi activées.  »

 

Quel est la place des tablettes dans votre projet de dématérialisation ?

« Lors de la phase de réception déchets ou matière sur nos sites, nos personnels sont équipés de tablettes durcies et reçoivent la liste des camions entrant avec le numéro de mission le type de déchets ou matières attendue. La signature lors de la réception est dématérialisée sur la tablette. La prise de photo depuis la tablette en cas de déchets non conforme remonte automatiquement dans notre ERP pour traitement ultérieur. »

 

Au global, quel est l’impact pour vous de la mobilité ?

« La mobilité a un impact majeur sur nos organisations et modes de travail nécessitant une longue phase de test puis un accompagnement au changement constant.

Intégrer les véhicules connectés dans notre approche globale de sécurité et maintenance est aussi un défi à part entière. Pour lutter contre les menaces liées à l’IoT dans les véhicules il est nécessaire de compartimenter notre réseau à l’aide de vlan, d’adapter notre plateforme de surveillance à ces nouveaux outils, et de former les équipes.  »

 

Envie de commenter cet article ou de nous proposer votre propre témoignage ? Inscrivez-vous sur Atout DSI !

FavoriteLoadingAjouter à mes favoris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.