La soirée des DSIN de l’année est le miroir de l’évolution du DSI, aussi bien dans son rôle que dans ses compétences et savoir-être. Cette année, à nouveau, je mesure le chemin parcouru depuis 2014, et l’époque des premiers échanges au sein d’Atout DSI. On y parlait avant tout de rationalisation, de performance et de choix technologiques là où aujourd’hui chaque rencontre est l’opportunité d’échanger sur la valeur apportée au Business, aux métiers, et sur l’impulsion que peut donner la DSI dans la transformation et le développement de l’entreprise.

DSI de l'année 2019La volonté d’être une DSI Business Partner est structurante pour les DSI en 2019. Comme le dit Bruno Bonnelle, multi-entrepreneur du numérique reconnu pour ses réalisations à la tête d’Infogrames, Atari, ou plus récemment de Robopolis, « la DSI devient la direction des services d’innovation, moteur pour une nouvelle réponse aux besoins sociétaux ». Le clivage DSI / CDO est alors dépassé. Cette année, comme en témoigne Isabelle Vialettes, DSI d’Eutelsat, les budgets de transformation et d’innovation numérique reviennent d’ailleurs vers la DSI et le rapprochement des fonctions est en cours.

Le DSI doit alors capter les besoins, puis construire et piloter les solutions, « Faster, Smarter and Safer », comme le souligne la promesse de la DSI de TOTAL partagée par sa directrice Evelyne Tourte. A l’ère du bouleversement permanent, c’est la fin des plans à 3 ou 5 ans et le règne de l’essai-erreur. L’agilité est de mise, et se déploie, notamment via les Digital Factories. L’information et la décision en cycles courts en temps réel priment donc pour le DSI.

C’est donc un DSI entreprenant, influenceur et pédagogue qui est attendu, capable de mettre en marche le collectif et le collaboratif, dans et au-delà de sa DSI. « Curieux, passionné d’innovation, avec une volonté d’être un acteur du changement », selon la description d’Yves Bernaert (Accenture).

Nous avons hâte d’agrandir la communauté Atout DSI, autour de cette vision positive du DSI. Nous la partageons avec l’équipe d’IT for Business, à qui nous souhaitons un bon anniversaire pour les 20 ans du DSIN de l’année !

 

S’inspirer du palmarès des DSIN de l’année 2019

Pour découvrir en détail le palmarès des DSIN de l’année 2019, vous pouvez lire le numéro d’IT for Business de Janvier 2019.

Un brin « chauvin » chez Atout DSI, nous commençons par deux DSI de la communauté, Thomas Chejfec et Guillaume Ors, tous deux mentors pour Mentorat DSI (comme Benoit Fremaux, DSI de l’année 2015, Stéphane Kersulec, DSI de l’année 2014 et les autres primés Bertrand Blond, Jacky Galicher, Sabine Guillaume…)

thomas chefjec Guillaume Ors

Thomas Chejfec – ex DSI de Gerflor, aujourd’hui DSI d’Haulotte – DSI COMMUNICANT – Mentor ATOUT DSI

DSI communicant : la DSI a mis en place une stratégie marketing, communique sur sa valeur ajoutée et partage ses expériences, à l’externe mais aussi envers ses clients internes.

Quand Gerflor s’internationalise, la DSI se transforme avec l’œil rivé sur la satisfaction des utilisateurs, qui peine à se stabiliser. 1ère étape, la création d’un centre de services qui peut se prévaloir aujourd’hui de 92% de satisfaction, puis le développement d’une DSI portée par des outils pour collaborer plus simplement. De nombreuses démarches de communication sont déployées dès l’arrivée des collaborateurs et tout au long de leur engagement (Monday Beginner’s Club, Genius Bar…). Des points réguliers sur la stratégie, des revues d’objectifs et de performance avec les métiers et une nouvelle gouvernance de la gestion des projets viennent soutenir le développement des nouvelles performances de la DSI. Bravo Thomas !

Guillaume Ors – DSI de la Ville de Versailles et Versailles Grand Parc – DSI OPEN – Mentor ATOUT DSI

DSI Open : la DSI bâtit un écosystème (stratégie de plateforme fédératrice, avec des API), et/ou fait de l’open innovation (avec start-up, pépinière ou universités/écoles/recherche académique) et travaille de manière ouverte avec des communautés (open source, lab, hackathon, etc.).

Grâce à Guillaume, le stationnement à Versailles rentre dans l’ère de la smart city : développement de l’information et du prédictif autour des goulets d’étranglement, de l’information des usagers sur les possibilités de parking ou encore de la lutte contre la fraude. Ce n’est qu’une des innovations déployées par la DSI de Versailles, dans un contexte de mutualisation des DSI des différentes communes de l’agglomération et de réinternalisation du système d’information. Des citoyens et des agents dotés des meilleurs services digitaux : Félicitations Guillaume !

Lionel Chaine, DSI de la Poste Branche Service Courrier Colis – GRAND PRIX ET DSI FOR GOOD

 

DSI for good : la DSI tire à fond parti des nouvelles technologies et des nouveaux modes d’organisation pour améliorer la vie soit de ses salariés soit de ses clients (ou des citoyens, dans le cadre d’entreprises publiques).

Le « DSI des facteurs » est récompensé cette année, selon ses propres mots. Et cela va bien avec la raison d’être de sa DSI : rendre possible, simplifier au service de tous. Dans un contexte d’évolution majeure des activités de la Poste, la DSI dote les équipes de nouveaux outils digitaux, sur mobiles (assistant de tournées, assistant pour la relation client, assistant pour la formation) pour mener à bien leur mission de proximité notamment auprès des personnes âgées à domicile (« veiller sur mes parents »). Le DevOps, les méthodes agiles sont au cœur de la transformation, avec les meilleures pratiques de qualité et de communication. La Branche Service Courrier Colis de la Poste a les deux pieds dans la modernisation et dans la recherche d’omnicanalité, ce qui engage la DSI dans une évolution profonde de son système d’information. Un titre bien mérité !

Patrick Koller, CEO De Faurecia – MANAGER NUMERIQUE DE L’ANNEE

Et bien non, il n’est pas DSI mais le chemin parcouru par l’équipementier automobile Faurecia force le respect. Faurecia revoit l’intégralité de l’expérience de mobilité des conducteurs et passagers, afin d’offrir en toute transparence la technologie qui porte sa simplicité. La réflexion sur les business models est étroitement lié de même que les relations avec l’écosystème. En attendant le « Cockpit du Futur », les technologies sont intelligemment associées pour une présence sur la route toujours plus agréable.

Jean – Christophe Laissy – DSI groupe de Veolia – DSI AS A SERVICE

DSI as a service : la DSI fournit les bons outils digitaux aux utilisateurs (applications métiers fixes et apps mobiles, outils collaboratifs, assistance performante, à travers ou non des catalogues de services).

Derrière le jeu de mot bien trouvé « Move your As A Service » se cache une force d’entrainement qui mobilise les troupes de la DSI (très fières de leur DSI et qui partagent sa réussite). Au cœur de la transformation digitale du groupe Veolia, avec une DSI « Digital Business Partner » en mouvement vers la Smart City, Jean-Christophe Laissy impulse des projets très opérationnels : une stratégie IT orientée vers le Cloud pour accélérer les mises en œuvre (IAAS, PAAS et SAAS), une usine à datas intelligentes où l’internet des objets prend toute sa réalité, et enfin une accessibilité globale et sécurisée au système d’information, offerte à chaque collaborateur.

Stéphane Rousseau DSI d’Eiffage – DSI AUGMENTE

DSI augmenté : la DSI pilote des infrastructures hétérogènes, du Legacy au Multicloud, a/fait converger ses systèmes (Hyperconvergence, SDx, etc.), orchestre ces différents environnements et automatise de plus en plus, notamment grâce au machine learning et à l’IA.

Le DSI déploie le droit à la connexion (mobile évidemment) sur ses chantiers avec une numérisation croissante des fonctions de la construction : suivi de chantier, gestion du matériel, sécurité, dématérialisation des factures etc. L’IoT y trouve également sa place notamment pour la gestion de l’énergie sur ses sites industriels. Les collectivités disposent désormais de nouveaux services numériques par exemple pour la supervision et la maintenance de l’éclairage public ou des feux de signalisation. Et pour vivre la sortie de terre des bâtiments, la réalité virtuelle permet des visites immersives pour accélérer la commercialisation.

Arnaud Coustillière – DG du Numérique et des systèmes d’information, Ministère des Armées – DSI ORCHESTRATEUR

DSI orchestrateur : la DSI gère ses différentes filiales en France et/ou à l’international, ses équipes multiculturelles, internes et externes, entretient les relations avec les Directions métiers, le tout de manière fluide et dynamique.

Enorme et complexe (250000 collaborateurs !) et pourtant avec une DSI groupe à taille humaine : le Ministère des Armées place la juste exploitation de la donnée et la sécurité au cœur de toute réflexion, afin de donner une avance opérationnelle aux forces armées et de faciliter le quotidien du personnel. Le schéma directeur est repensé dans son intégralité. L’agilité est au cœur de cette transformation avec des commandos numériques, chargés de développer au plus vite des MVP. On retrouve même un incubateur numérique pour stimuler l’innovation.

Et Mehdi Siné – Directeur Numérique et informatique d’Acta – Les Instituts Techniques Agricoles – DSI COUP DE COEUR

Peu d’ETI représentées aux DSI de l’année : Mehdi Siné offre un nouveau visage par sa dynamique d’innovation dans le secteur agricole. L’open innovation est au cœur de sa démarche : par exemple, par l’immersion à la ferme avec plusieurs hackatons (HacktaFerme) favorisant le travail concerté d’agriculteurs et de développeurs, pour des applications désormais disponibles en opensource. On note également la nouvelle plateforme d’échange de données API-AGRO, dotée de revenus autonomes, qui permet aux instituts techniques agricoles de collaborer de manière sécurisée entre eux et avec leurs partenaires. Blockchain, intelligence artificielle, deep learning sont à l’ordre du jour pour 2019 ; A suivre !

crédit photo Atout DSI / IT for Business

FavoriteLoadingAjouter à mes favoris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.